Partenariats 

 

La Fondation Royaumont

 

En 2013, la Fondation Royaumont confie à Hervé Robbe la direction artistique et pédagogique du Programme Recherche et Composition Chorégraphiques (PRCC).

Le chorégraphe initie deux cycles de formation/laboratoire : Prototype dès 2013 et Dialogues à partir de 2016. 

À partir de 2020, une nouvelle offre de formations est mise en place au sein du Pôle Création chorégraphique : Praxis, et le Labo Chorégraphique. 
À destination des danseurs-interprètes et des chorégraphes, ces temps de formations continues, conçus sous la forme de laboratoires, privilégient la transmission et l’expérimentation. Ils s’imaginent à partir d’une philosophie de la rencontre, de l’échange et du partage des connaissances.
Leurs architectures dessinent et alternent des temps et des espaces collectifs de dialogues et de pratiques, et des temps pour un suivi individualisé : une articulation afin que chaque artiste puisse mieux cerner ses propres projections artistiques.
Ils ont pour objectif de donner aux artistes du champ chorégraphique la possibilité de construire, enrichir et interroger leurs parcours et élargir leurs réseaux professionnels.

 

Praxis : Du danseur-interprète au co-créateur

 

L’instrument du danseur, son corps, est une singularité. Il est le véhicule de l’être au monde, ce qui l’accompagne dans l’ébauche du mouvement de son existence. Le mouvement dansé se fait jour à travers l’épaisseur de l’être.

La première mission de l’interprète est de faire acte artistique en mettant toute la singularité de son talent et de son imaginaire à l’endroit des œuvres chorégraphiques, là où s’écrit sa présence. Cet acte dépasse les questions d’acquis techniques et de champ esthétique dont il se revendique. La puissance de son incarnation est le résultat d’un temps et d’un travail à réinventer dans une fluctuation entre compétences maîtrisées et compétences en devenir. Le danseur est en apprentissage constant. Il invente, par ses choix et ses aspirations, son parcours professionnel et artistique. Les territoires imaginaires et politiques où il s’exprime induisent, profondément, le goût du risque et de l’aventure.

Le face à face danseur-chorégraphe se déploie aujourd’hui sous de multiples modalités d’écriture. Les collaborations actuelles donnent à voir de nombreuses formes de co-production que ce soit pour les matériaux ou le sens des œuvres créées. Chacun tout en interprétant le monde imaginaire de l’autre, s’interprète lui-même et interprète son monde.

La virtuosité du danseur – première vertu consistant à assumer toute la complexité de son geste – trouve ses fondements dans une connaissance de son art et l’acquisition d’une maîtrise technique du geste dans lesquelles il doit exceller. Le propre de cette virtuosité, c’est aussi et surtout l’adaptabilité, la capacité à se déplacer dans les points de vue et représentations, la curiosité et le désir d’incorporer des langages gestuels inattendus, la disponibilité à comprendre les grammaires chorégraphiques et les enjeux esthétiques, artistiques et culturels des pièces que le danseur choisit d'interpréter.

Le temps du travail de danseur s’organise au travers de multiples modalités relationnelles et collaboratives. Tout autant lorsqu’il aborde une pièce de répertoire que lorsqu’il participe activement au processus d’élaboration d’une nouvelle création. Les processus actuels d’écriture chorégraphique font aujourd’hui du danseur un co-créateur.

PRAXIS # est une formation continue conçue sous la forme d’un laboratoire, d’une durée de trois semaines, à destination de douze danseurs–interprètes souhaitant interroger et nourrir leurs parcours d’artistes chorégraphiques en dehors des temps standard de la formation et de la production.

L’ensemble du programme est pensé sous le prisme d’une pédagogie immersive et co-construite.

La rencontre, l’échange et le tutorat avec des chorégraphes, des figures d’interprètes et des praticiens spécialisés en danse, décrivent une méthodologie de l’alternance entre temps d’apprentissage et d’acquisition de connaissances et temps d’expérimentation et de création.

Trois cycles thématisés d’une semaine ont pour objectif de favoriser le rapprochement et l’interaction entre les divers registres d’expériences vécues et partagées, afin de motiver l’élaboration et la fabrication de maquettes de courts soli, présentés lors d’une Fenêtre sur cour[s] à Royaumont.

Le Labo Chorégraphique
 

Être chorégraphe, c’est le goût d’apprendre à questionner sa propre pratique de l’écriture en danse, de cultiver son art de la lecture des œuvres, d’ouvrir le dialogue entre les arts, d’inventer les lieux et modes de rencontres avec le public, de penser un vivre et travailler ensemble, d’entrer dans l’exercice de reconnaissance, la mise en partage des compétences et de la créativité, c’est le goût de l’invention d’espaces intermédiaires d’hospitalité et de collaboration propices à la rencontre et au partage.

Le Labo-chorégraphique est une formation continue conçue sous la forme d’un laboratoire d’une durée de 3 semaines à destination de douze chorégraphes souhaitant interroger et nourrir leurs parcours d’artistes chorégraphiques, en dehors des temps standards de la formation et de la production.

Ce nouveau programme articulera les approches théoriques et pratiques, sous forme d’ateliers expérimentaux, de phases de création, séminaires, rencontres, conférences, mises en situation…


Les enseignements, accompagnements réflexifs et tutorats mettront en lien les contenus avec les dynamiques de travail propres au terrain de la création. La formation visera à préparer ou soutenir la reconnaissance, par les artistes, de la riche complexité inhérente aux projets de création qui par nature engagent l’artiste créateur dans la gestion d’équipes aux compétences multiples, au sein de contextes singuliers et variables.


Des problématiques d’approfondissement de la culture artistique et de connaissance des pratiques d’écritures seront abordées, telles que :

  • L’approche critique de l’histoire culturelle de la danse à la charnière du XXe et du XXIe siècle - transformation des esthétiques et des écritures contemporaines

  • Cultiver le goût de la lecture des œuvres – ouvrir des voies interprétatives reliées à son propre projet

  • Apprendre à questionner sa propre pratique de l’écriture

  • Imaginaires et univers de croyances des chorégraphes - sources et courants auxquels ils s’identifient – filiations et ruptures

  • Composition chorégraphique : quels savoirs sont convoqués ? Quels outils sont nécessaires ?

  • Modes de relations et de dialogues chorégraphe/interprète

  • Ouvrir le dialogue entre les arts : l’interdisciplinarité à l’œuvre

  • Modalité de mise en relation avec les autres langages artistiques : musique, théâtre, arts visuels vidéo, arts numériques…

  • Le chorégraphe : maître d’œuvre, maître d’ouvrage

  • Conditions pratiques et stratégies de mise en œuvre d’un projet chorégraphique

  • Entrer dans l’exercice de reconnaissance, de la mise en partage des compétences et de la créativité

  • Dispositifs, formats et espaces d’apparition et de représentation de la danse

  • Inventer les lieux et modes de rencontres avec le public

  • Artiste citoyen - la médiation de l’art portée par le créateur ; l’adresse aux publics.

Le Centre national de danse contemporaine d’Angers

Artiste associé au projet de Robert Swinston / 2017-2019

 

La collaboration de la compagnie Travelling&Co avec le CNDC d'Angers débute dès 2013, sous la direction artistique de Robert Swinston et de Claire Rousier, directrice adjointe, aussi bien dans le cadre de résidences pour des créations d’Hervé Robbe que par le biais de projets en partenariat avec la Fondation Royaumont, jusqu’à, en 2016, la commande  du Grand Remix pour la Messe pour le temps présent, de Pierre Henry, pour les étudiants de la promotion 2015/2017. 

 

De 2017 à 2019, Hervé Robbe a été artiste associé au CNDC.

Portant une ambition créative et innovante, et placés sous le sceau de la générosité et du partage, les projets développés dans le cadre de cette résidence triennale se sont imaginés et développés en cohérence avec l’équipe du CNDC et en porosité avec l’école. Ils ont suscité l’échange et la rencontre des jeunes artistes, l’accompagnement de leurs maturations et autonomies artistiques.

En 2020, Hervé Robbe y a présenté ses créations Danse de 4 et Danse de 6.

 

Outre le soutien à la production de la pièce A New Landscape (2017) et du cycle In Extenso, Danses en Nouvelles (2019 à 2020), ces trois années ont vu la réalisation d’un projet amateur, Danser la Ville (juin 2018), et la collaboration d’Hervé Robbe aux activités de l’Ecole Supérieure de Danse du CNDC (création pour les élèves en 2018/2019, participation aux auditions et jury, enseignement).

Travelling&Co / 5 bis rue des Haudriettes, 75003 Paris / 01 43 38 23 71 / SIRET 53811465300016 / APE 9001Z / Licence n°2-1053467 / avec le soutien du Ministère de la Culture - DGCA / design web Vincent Bosc

  • Facebook
  • YouTube
  • Vimeo sociale Icône
  • numéridanse